Motions


parcours accueil

 

Le MOC dénonce la tournure prise par le projet d’accueil des primo-arrivants qui introduit une logique de contrainte dans le parcours. Selon ce projet de décret, les personnes concernées se verraient obligées de s’inscrire au module d’accueil dispensé par les centres régionaux d’intégration dans les trois mois de leur inscription à la commune.

 

Cliquez-ici pour lire la motion adoptée par le Bureau politique du MOC.

 

 

lg_quadrigene_basEn 2012 et 2013, le Conseil Politique du MOC a voté deux motions qui présentent les pistes du mouvement pour sortir de la crise.

Téléchargez en format pdf la motion "Sortir de la crise: des alternatives équitables et durables aux politiques d'austérité (I)".

Téléchargez en format pdf la motion "Sortir de la crise : des alternatives équitables et durables aux politiques d'austérité (II)."

lg_quadrigene_basLes jours qui passent sont sans appel. Inefficaces et suicidaires, les politiques d’austérité jettent l’Europe dans le marasme économique et rendent impossible ce pour quoi elles ont été mises en place : réduire le déficit des comptes publics et la dette des États.

En Belgique, des mesures ciblent en particulier les sans-emploi à travers la réforme des allocations de chômage qui renforce leur dégressivité. Une réforme particulièrement injuste qui consiste en bout de course à faire payer la crise du système bancaire et financier par une catégorie sociale qui n’en est en rien responsable.

La « dégressivité accrue » des allocations de chômage va avoir des répercussions immédiates et dramatiques sur le niveau de vie des différentes catégories de chômeurs. Pour un chef de ménage, cette mesure conduira à une perte pouvant aller jusqu’à 12% sur son budget, pour un isolé de 17,5% et pour un cohabitant de 41% ! Cela alors que le niveau des allocations de chômage est déjà faible et source de précarité, dans un contexte d’augmentation importante des prix des biens de première nécessité : logement, alimentation, énergie. Cette mesure qui lie la dégressivité en fonction du nombre d’années d’emploi va particulièrement toucher les chômeurs de longue durée et les cohabitants. Catégories dans lesquelles les femmes sont massivement présentes. Elle va aussi pénaliser les jeunes avec la prolongation du stage d’attente de 9 à 12 mois. Celui-ci devient un stage d’insertion professionnelle qui transforme un droit acquis sur base des études en un droit soumis à de nombreux contrôles.

Lire la suite...

La motion que nous présentons ici porte sur nos modes de production d’électricité, et plus particulièrement sur l’énergie nucléaire. Il inscrit cette question dans le cadre plus global de la question énergétique et climatique, et des politiques en la matière. Dans la première partie de ce document, nous replaçons le débat sur le nucléaire dans son contexte. La deuxième partie est consacrée à des éléments de réflexion relatifs à la production d’électricité d’origine nucléaire, aux possibilités effectives de sortir de ce type de production et aux impacts de cette sortie. La troisième partie du document fait la synthèse des principaux arguments et soutient une sortie de la production d’électricité à partir d’énergie nucléaire, dans les délais les plus courts possibles. 

Retrouvez ici le texte complet de cette motion adoptée par le Bureau politique du MOC.

Cette motion politique du Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC) traite des modifications apportées par la ministre de l’Emploi et du Travail, Joëlle Milquet, au Plan d’accompagnement des chômeurs (PAC) ainsi que de sa mise en œuvre en Région wallonne par le ministre régional wallon de l’Emploi et de la Formation, André Antoine, à travers son projet de décret portant sur «l’accompagnement individualisé des demandeurs d’emploi et la coopération pour l’insertion».

Pour le MOC cette politique en matière d’accompagnement et de suivi des chômeurs qui vise à une responsabilisation individuelle croissante des allocataires sociaux dans un contexte structurel de pénurie d’emplois, pose de nombreux problèmes. Le MOC entend rappeler que cette politique dans sa philosophie et sa mise en oeuvre est à la fois inéquitable et inefficace. Il s’inquiète en particulier des réflexions menées au sein du FOREM visant à une catégorisation des chômeurs. Une mesure discriminatoire qui remet en cause le principe d’égalité et d’accessibilité de tous les usagers aux services publics.

Retrouvez le texte complet de cette motion ici

                             logo ep                       

© 2009 MOC

moc-homeChaussée de Haecht, 579 à 1030 Bruxelles.
moc-phoneTél : 02 246 38 01 - Fax : 02 246 38 55
moc-email secret.gen@moc.be