Communiqués de presse

mocLe MOC suit attentivement les négociations entre le PS, le cdH et le FDF en vue de former des majorités au niveau régional. Il salue dès maintenant la volonté des trois formations politiques de porter un programme à caractère progressiste en associant les forces vives, dont les partenaires sociaux, pour travailler à l’essor des Régions et à la prospérité de ses habitants.

 

Cependant, le Mouvement s’inquiète des perspectives budgétaires telles qu’établies par la Banque nationale tablant sur un déficit de 2,8% du PIB en 2015 ce qui nécessiterait d’effectuer des économies de 14 milliards d’euros d’ici 2017. En outre, une partie de ce déficit devrait être supporté par les Communautés et Régions. Or, ces dernières doivent déjà intégrer le transfert de compétences réalisé sans l’entièreté des financements. La Région wallonne va devoir économiser 760 millions d’euros d’ici 2016 ce qui pourrait entraîner tout simplement le gel de certaines dépenses.

 

Pour le MOC, les Régions doivent pouvoir utiliser leur autonomie et revisiter l’ensemble de leur fiscalité afin de renforcer son équité, son efficacité et son rendement.

 

Pour en savoir plus, veuillez lire notre communiqué de presse complet ici.

263460
Le Mouvement Ouvrier Chrétien a appris le décès de Jean-Luc Dehaene. Le président Christian Kunsch salue l’action de l'homme d’État qu'il était. Le MOC tient à rappeler que Jean-Luc Dehaene a commencé sa carrière au service d’études de l’ACW/MOC et a toujours été un ardent défenseur de la Sécurité sociale.

Il a exercé la fonction de Premier ministre dans un contexte difficile au niveau belge et européen. Il a influencé et marqué de son empreinte la vie politique à la fois par sa grande capacité de travail, ses talents de négociateur et par sa force de conviction qui lui ont permis de résoudre des enjeux complexes. Il aura également permis que la Belgique s'intègre dans la zone euro.

Au nom du MOC, Christian Kunsch présente ses sincères condoléances à la famille de Jean-Luc Dehaene et à ses proches.

 photo manif

  Le MOC dénonce l’arrestation de 250 manifestants issus du monde politique, syndical, agricole et associatif qui manifestaient pacifiquement contre les négociations du Traité transatlantique ce jeudi matin à Bruxelles. Alors que les manifestants se dispersaient, la police les a encerclés et menottés avant de les maintenir en détention à la caserne d’Etterbeek.

 

La manifestation de ce matin à l’appel de l’Alliance D19‐20 avait pour but de s’opposer aux négociations  anti-démocratiques de  l’accord transatlantique entre l’Union européenne et les États‐Unis (TTIP) et de dénoncer la tenue de l’European Business Summit, une opération de lobbying politique visant à influencer les leaders européens à quelques jours des élections.


Les  négociations de cet accord de libre­‐échange se déroulent dans la  plus grande opacité alors qu’y sont abordés des enjeux  fondamentaux en matières économiques, sociales, sanitaires, environnementales. Ce que l’Union européenne et les États‐Unis nous présentent comme un accord qui permettra enfin aux biens et services de circuler tout à fait librement en supprimant totalement les dernières barrières tarifaires revient  dans  les  faits  à  harmoniser par le bas les législations sociales, environnementales et sanitaires  en  vigueur.  Dans  ce  processus,  la  voix des mouvements sociaux et syndicaux pèse peu par rapport aux multinationales et à leurs immenses intérêts économiques.   

 

Vu la dangerosité du TTIP pour les droits humains et économiques, le MOC appelle à une suspension du  processus  actuel de négociation. C’était le message de la manifestation de ce matin réprimée de manière incompréhensible par la police. 

Le  MOC  demande  aux  autorités  de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles de libérer immédiatement les manifestants injustement arrêtés.

 

Christian KUNSCH,

Président du MOC

 cnapd

 

Encore une occasion manquée pour la Belgique de prouver sa bonne foi.

 

Il y a deux semaines, le mouvement de la paix initiait une audition de la Commission Défense et Affaires extérieures de la Chambre. L’invité n’était autre qu’Hans Kristensen qui avait divulgué l’accord secret entre les États-Unis et la Belgique sur la modernisation des armes nucléaires présentes sur notre territoire (pour rappel). Des révélations à la hauteur de l’événement : la Belgique accueillera de nouvelles armes nucléaires sur son territoire d’ici à 2020 !


Entretemps, les représentants belges continuent de soutenir sans rougir leur engagement pour un monde sans arme nucléaire. Le Gouvernement de défendre que sa politique en la matière s’inscrit dans le cadre de l’accord de politique générale stipulant son engagement à « [agir] résolument en faveur d’initiatives internationales pour un désarmement plus poussé – y compris nucléaire ».

 

Retrouvez le communiqué de presse intégral du C.N.A.P.D. en pièce jointe.

Partenariat UE-USA-6a4d5Le second round des négociations entre Etats-Unis et Unions européenne en vue d'aboutir à un accord de libre échange devait débuter ce lundi 7 octobre. La recontre est pour l'instant reportée par cause de shutdown aux Etats-Unis. Le MOC met néanmoins en garde contre cet accord qui risque de mener, dans les faits, à une harmonisation par le bas des législations sociales, environnementales et sanitaires en vigueur chez nous.

 

Vous pouvez lire le communiqué de presse du MOC ici.

                             logo ep                       

© 2009 MOC

moc-homeChaussée de Haecht, 579 à 1030 Bruxelles.
moc-phoneTél : 02 246 38 01 - Fax : 02 246 38 55
moc-email secret.gen@moc.be